On les adore les expériences de cabane à sucre : le repas gourmand rythmé par la musique traditionnelle, le décor et la tire sur la neige. Cela fait partie des traditions avec lesquelles les Québécois sont heureux de renouer année après année. Mais on le sait, les temps sont à l’adaptation. Et c’est inspirant de voir les idées qui sont déployées pour permettre à la fois aux cabanes de faire des ventes et aux gourmands de vivre une expérience de temps des sucres différente, mais réjouissante!

Ma cabane à la maison

Véritable projet solidaire entre cabanes à sucre, la plate-forme Ma cabane à la maison réunit près de 70 établissements des quatre coins du Québec qui offrent des boîtes gourmandes pour se régaler, chez soi, de mets prêts à réchauffer ou prêts à cuisiner. Il existe des options de livraison à domicile, ou encore pour récupérer ses victuailles à un point de chute près de chez soi ou directement à la cabane. Plusieurs cabanes indiquent les activités extérieures disponibles sur place : glissade, à la promenade, aire de jeu, traineau, feu de camp, etc. Et les paragraphes suivants présentent d’autres exemples intéressants pour un tour à la cabane différent.

L’autocueillette d’eau d’érable

À Oka dans les Basses-Laurentides, Labonté de la pomme est une entreprise agrotouristique qui est à la fois verger et cabane à sucre. Durant la saison des sucres, les gens sont conviés à participer à une activité spéciale d’autocueillette d’eau d’érable. Si plusieurs cabanes offrent (en temps normaux) des visites des installations et des explications sur la transformation de l’eau d’érable en précieux sirop, il est plus rare que l’on soit convié, comme visiteur, à participer pour vrai à la collecte de l’eau. Le projet proposé aux participants : ramasser et ramener 2 litres d’eau à la maison pour la faire réduire et l’utiliser dans sa cuisine, pour cuire un jambon par exemple.

Du plein air à la cabane

Plusieurs cabanes à sucre offrent la possibilité de faire des randonnées dans l’érablière. C’est une proposition attirante pour les gens actifs qui aiment s’ouvrir l’appétit en plein air avant de faire honneur aux produits et boîtes gourmandes.

À Sainte-Lucie-de-Beauregard dans Chaudière-Appalaches, Le Bistreau d’érable fait partie des cabanes qui offrent des randonnées en raquettes dans l’érablière. Ce qui distingue ce site, c’est qu’au départ de la cabane à sucre, on peut rejoindre les pistes du Parc des Appalaches (où les chiens sont bienvenus). Un des sentiers permet de faire l’ascension d’une montagne, le mont Sugar Loaf, qui offre un panorama exceptionnel. De quoi avoir un sérieux creux pour les repas pour emporter qui attendent le randonneur à son retour au Bistreau.

Dans la catégorie plein air à la cabane, plusieurs offrent aussi des glissades, de l’hébertisme, du ski de fond ou des sentiers de randonnée pédestre. Ce ne sont pas les idées de combos « cabane – plein air » qui manquent. Ce sont de belles propositions en tout temps, mais particulièrement dans le contexte actuel où les activités extérieures sont de mise!

Et vous?

Quel que soit son domaine d’activité en agrotourisme et en tourisme gourmand, ces exemples sont inspirants en ce sens qu’ils démontrent bien qu’il  y a plusieurs idées pour partir de ses intérêts et des particularités de son site pour imaginer des expériences et attirantes pour les visiteurs.

 

>> Consulter les autres articles de la catégorie Bons coups!

©Photo à la Une: Labonté de la Pomme


julieaube195x219

Chroniqueuse, formatrice, conférencière et auteure, la nutritionniste gourmande Julie Aubé a pour mission de créer du lien entre les mangeurs et les gens passionnés et passionnants qui produisent les aliments. Elle écrit sur son site JulieAube.com et collabore à différents médias, dont le blogue de Terroir et Saveurs depuis 6 ans. En 2016, elle publie le livre Prenez le champ! et depuis 2017, elle orchestre les Événements Prenez le champ!. De par son expérience sur le terrain, elle est témoin de plusieurs bons coups et vous les partage.