Photo à la Une: ©Gaëlle Leroyer

L’expérience client est devenue la pierre angulaire dans l’industrie touristique et agrotouristique, les gestionnaires sont de plus en plus nombreux à analyser et poser des actions pour répondre aux besoins des différentes clientèles de leurs établissements.

On le sait bien, l’accessibilité c’est complexe. Respecter le Code de construction – Régie du bâtiment du Québec est essentiel, mais ce n’est pas une fin en soi. Un objectif humain est également à atteindre : celui qui fait en sorte que tout le monde se sente bienvenu. Pour se faire, voici 5 bonnes pratiques qui devraient vous aider à y parvenir.

  1. Communication et promotion

La manière la plus simple d’améliorer son accessibilité, c’est d’en parler. On le dit souvent : une image vaut mille mots. La transparence et une information claire sont vos meilleurs alliés pour satisfaire toutes les clientèles. En sachant à quoi s’attendre lors de leur visite, les personnes à capacité physique restreinte ne pourront être déçues des infrastructures de votre établissement. Avoir toutes les informations en main avant leur arrivée leur permet de prendre une décision éclairée et de préparer leur venue.

L’exemple de L’Auberge des Gallant

Site Auberge Gallant

  1. Réaliser des améliorations à faible coût

Reconstruire et repartir à neuf n’est pas toujours nécessaire pour améliorer vos infrastructures. Plusieurs petits ajustements peuvent faire une grande différence. Par exemple, il peut être intéressant de remplacer vos poignées de porte rondes par des poignées en bec de canne, d’ajouter des barres d’appui dans une salle de toilette ou de retirer du mobilier afin de permettre une meilleure circulation pour les personnes se déplaçant avec une aide à la mobilité.

L’exemple du Verger champêtre

Grâce à l’aménagement de rampes d’accès vers la mini ferme et la salle de toilette en plus de quelques améliorations sur le site, le verger champêtre ouvre désormais ses portes à toutes les clientèles.

Verger Champêtre

  1. Varier les types de chambres adaptées

Toutes les chambres adaptées ne sont pas les mêmes et ne doivent pas systématiquement l’être, car un modèle adapté peut convenir à une personne, mais pas à une autre. Certaines personnes en situation d’handicap nécessitent un espace sous le lit pour y glisser un lève-personne, d’autres ont besoin d’un lit à la même hauteur que leur fauteuil afin de faciliter leur transfert. Certains seront plus à l’aise dans un bain adapté, alors que d’autres nécessitent une douche sans seuil.

L’exemple de L’Auberge Godefroy

Site Auberge Godefroy

  1. Former son personnel

sc-logo2015-fr-couleur-webLes personnes handicapées vous le diront par elle-même : « si je suis bien accueillie dans une place, même si celle-ci ne répond pas à 100 % de mes besoins j’y reviendrai plus facilement que si je suis mal accueilli dans une place qui m’est accessible ». Kéroul propose ainsi une formation Service Complice dédiée à l’accueil et le service aux personnes ayant une ou des déficiences. Cette formation décrit les caractéristiques des différents types de handicaps. Elle vous indique comment interagir de façon respectueuse avec les personnes handicapées et vous sensibilise à leurs besoins spécifiques.

  1. Collaborer pour obtenir de meilleurs résultats

Enfin, toute amélioration passe par la collaboration. L’accessibilité étant complexe, les yeux d’experts en accessibilité et les personnes handicapées elles-mêmes sauront vous aider et identifier les besoins et des pistes de solutions. C’est une manière d’assurer que votre argent sera bien investi.

 

Un programme de subventions du ministère du Tourisme géré par Kéroul

Rendez-vous dans notre dernier article pour obtenir plus d’informations sur le programme d’accessibilité des établissements touristiques (PAET). Dans le cadre de ce programme, l’établissement est accompagné de A à Z par une équipe afin de trouver les meilleures solutions en tenant compte de toutes les contraintes.

 

Photo à la Une: ©Gaëlle Leroyer

Consulter les autres articles de la catégorie L’accessibilité au menu!


 

keroulFondé en 1979, Kéroul est un organisme à but non lucratif dont la vocation est de favoriser l’accessibilité des établissements, des activités et des services touristiques et culturels au Québec. Kéroul est l’interlocuteur privilégié du ministère du Tourisme du Québec en matière d’accessibilité: il forme le personnel de première ligne, procède à l’évaluation de l’accessibilité des établissements touristiques et gère le Programme d’accessibilité des établissements touristiques (PAET).