Bien que le te terme « dégustation » soit tout naturellement rattaché aux alcools, sachez que les principes de base sont les mêmes pour tous les producteurs et artisans désireux de faire déguster leurs produits à travers une expérience bonifiée à leur clientèle. Découvrez comment la dégustation est étroitement liée aux sensations gustatives, visuelles et olfactives.

Le défi!

Le Québec regorge d’entreprises agrotouristiques bien implantées, où les exploitants sont de réels passionnés de leurs produits,  comme c’est le cas du vignoble Le Mas des Patriotes situé en Montérégie. Les lieux reflètent le professionnalisme de ses propriétaires, France Cliche et Claude Rivard, qui ont su développer une expérience unique en soi. Dans un souci d’amélioration continue de leur expérience-client, ils m’ont demandé de diagnostiquer l’expérience de dégustation offerte à leurs visiteurs. À la suite du diagnostic, quelques défis se sont présentés à eux. Découvrons-les et voyons comment ils ont amélioré leur expérience de dégustation.

mas1Ensemble vers la solution!

L’objectif d’une dégustation est le même pour tous : mettre en valeur les qualités de ses produits pour que le client achète et qu’il développe un lien de confiance avec le produit. Si l’objectif est atteint, ceci l’amènera à répéter l’expérience de nouveau et fort probablement, la partager avec ses proches!

La dégustation de produits est étroitement liée à 3 de nos sens et tout commence par la vue. Tout d’abord, le lieu de dégustation doit être bien éclairé et les produits présentés dans des contenants propres et appropriés au type de produits. Il est mieux de prioriser des verres transparents ou des porcelaines blanches et ne pas utiliser des verres avec des imprimés colorés qui attireront le regard de vos clients. L’objectif est de focaliser les yeux sur le produit et non sur l’outil de dégustation car ce sont les yeux qui achètent. Il est capital que la texture, la couleur et l’aspect de vos produits soient mis en valeur sur des surfaces neutres. Au vignoble, deux changements ont été apportés: on déguste désormais les vins dans de nouveaux verres à dégustation et l’on effectue la dégustation sur de magnifiques ardoises blanches.

mas3

Par la suite, ne minimiser pas l’effet des odeurs autant de vos outils de dégustation (verre, plat, ustensiles, plaque) que de l’endroit où vos clients feront la dégustation. Des odeurs trop prononcées provenant des outils, dans l’atmosphère (lieu ou parfum sur les personnes) ou des résidus de savon ont un effet désastreux sur la dégustation. En attirant l’attention sur ce défi, France a apporté un soin particulier à la brillance de ses verres et a changé le type de savon qu’elle utilisait pour les laver.

Nous voici donc rendu au goût! En compagnie de toute l’équipe du vignoble, nous avons procédé à la dégustation de tous les produits afin de s’assurer qu’ils ne présentaient aucun défaut. Un aspect important de la dégustation est de toujours déguster ses produits avant de les offrir à sa clientèle, il ne faut pas oublier qu’ils sont votre carte de visite. Par la suite, il fut établi l’ordre de dégustation, soit du produit le plus acidulé, en passant par le sec et en terminant par le produit le plus sucré. Une fois cela déterminé, on a procédé à un descriptif des produits pour chaque vin, en identifiant les termes techniques appropriés. L’objectif de cette étape est d’introduire des notions lors de l’animation qui professionnalisent votre dégustation. La création d’une fiche informative est alors une bonne idée, et ce pour chacun de ses produits, afin que tous les employés se rappellent bien des éléments d’information pertinents à communiquer à la clientèle. L’expérience-client passe aussi par cette connaissance professionnelle que chaque employé doit maîtriser. L’équipe du vignoble est désormais apte à bien présenter et bien décrire les produits en des termes simples et éducatifs. Cette façon de faire a aussi l’avantage de valoriser les employés dans leur travail de dégustation. Cela passe par l’acquisition de connaissances, par de nouvelles façons de faire, par une attitude professionnelle qui se ressent.

Également, lors de la dégustation, il est essentiel de maintenir le produit à une température optimale pour que le client puisse l’apprécier à sa pleine valeur. Faites tout votre possible pour les maintenir dans ces conditions, et même dans certains cas, abstenez-vous de les offrir pour ne pas créer un mauvais souvenir dans l’esprit du client. Maintenant, les vins blancs et même les vins rouges du vignoble sont offerts à des températures un peu plus fraîches, pour permettre de les déguster à leur plein potentiel surtout lors des journées chaudes. Enfin, une bouteille ou un produit ouvert représentent des coûts en soi pour votre entreprise. Ainsi, se doter d’une procédure d’ouverture de produit et de conservation des produits (date d’ouverture, contenant spécifique, date de péremption, bouchons, capsules au charbon, etc.), s’assurer que toute l’équipe l’applique et la respecte est une autre étape essentielle. Vous optimiserez la dégustation, améliorerez la conservation de vos produits et minimiserez vos coûts !

Terminons sur cette phrase qui reflète bien la pensée de France et Claude : « Bonifier l’expérience de dégustation de ses produits est un processus en continu, car nos produits évoluent à travers les procédés de fabrication. Il est essentiel de maintenir des hauts standards de qualité qui se refléteront sur le panier d’achat de nos clients et surtout les fidéliseront ! »

 

Consulter les autres articles de la catégorie Bonnes pratiques touristiques

 


 

nadiaNadia Dufour est sommelière, formatrice et conseillère aux entreprises en agrotourisme et tourisme gourmand. Depuis 2015, elle soutient le développement des entreprises et collabore à de nombreux projets avec l’AATGQ. Ce travail l’a amenée à accompagner plus de 160 producteurs, artisans-transformateurs et chefs de toutes les régions du Québec dans l’adoption de bonnes pratiques d’affaires.