En novembre dernier, à la suite des 1res Assises nationales de l’œnotourisme, la France s’est engagée dans une démarche visant à développer cette activité touristique. Pour ce faire, elle a conçu 20 actions et mesures réparties en sept catégories :

  • Améliorer la qualité de l’offre œnotouristique
  • Professionnaliser la filière
  • Promouvoir la consommation responsable
  • Lever les freins réglementaires au développement
  • Développer l’intelligence économique
  • Mieux promouvoir l’offre
  • Démocratiser l’œnotourisme

La secrétaire d’État portugaise au Tourisme a elle aussi annoncé une série de mesures visant à faire du pays une destination œnotouristique. Ces actions seront axées sur la formation professionnelle, la qualification du produit (restaurants, hébergement, caves à vin ou producteurs de vin) et le marketing. Ce projet implique des entités touristiques régionales, soit ViniPortugal, l’Association portugaise des municipalités viticoles (AMPV) et l’Association portugaise des routes du vin (ARVP).

Sources : Atout France et Tourism Review
Image : Faits saillants des Assises, YouTube

 

Consulter les autres articles de la catégorie Dans la mire du Réseau de veille


 

logo_rvt_fr

Le Réseau de veille en tourisme est un organisme spécialisé dans la veille stratégique en tourisme. Il a été créé par la Chaire de tourisme Transat de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal, le 30 janvier 2004, grâce au soutien financier de Développement économique Canada et du ministère du Tourisme du Québec. Sa mission est de repérer, collecter, analyser et diffuser de l’information à valeur ajoutée afin de soutenir la compétitivité de l’industrie touristique québécoise et de favoriser une meilleure vision prospective chez ses dirigeants.

 

pca_compact_couleurs

Cet article vous est offert grâce au soutien du Partenariat canadien pour l’agriculture.