En effet, notre secteur d’activité pourrait tirer son épingle du jeu car la forte préoccupation d’éviter les risques sanitaires liés aux rassemblements de personnes, aux foules, va inciter la clientèle à aller vers des sites plus petits, plus intimistes et à se rendre en dehors des centres urbains. Les sites agrotouristiques et de tourisme gourmand, situés en grande majorité en région, sont des sites, pour la plupart, de capacité limitée et avec une zone en plein air, où les règles sanitaires liées à la distanciation sociale, malgré les réelles adaptations requises, seront plus faciles à respecter que dans des attraits à forte capacité.

Mise à jour sur la situation actuelle pour les entreprises du secteur

Comme le gouvernement prévoit graduellement la réouverture des entreprises, le secteur doit donc se préparer à accueillir les visiteurs. Toutes les entreprises touristiques, incluant celles œuvrant en agrotourisme et tourisme gourmand, devront démontrer qu’elles peuvent agir de manière responsable et qu’elles sont aptes à protéger, d’un point de vue sanitaire, les visiteurs, travailleurs et fournisseurs.

Bien que certaines entreprises soient demeurées ouvertes pour permettre la vente et la livraison de leurs produits ou de repas prêts-à-emporter, il y a toutes les autres activités et services qu’offrent les entreprises qui doivent être préalablement reconnus par la santé publique.

Or, l’Association de l’Agrotourisme et du Tourisme Gourmand et la Société du réseau ÉCONOMUSÉE® ont été mandaté pour développer le volet de l’agrotourisme et du tourisme gourmand du Plan de sécurité sanitaire de l’industrie touristique.

Les deux associations travaillent actuellement intensément, avec des experts, à la rédaction d’un Guide comprenant des mesures sanitaires pour que soient reconnus les activités et services offerts par les entreprises tels que l’autocueillette, les visites des lieux de production et de transformation, les activités de dégustations, l’accès aux sentiers d’interprétation, les terrasses et aires de pique-nique et la restauration. Nous souhaitons que ce Guide puisse être approuvé dans les meilleurs délais, pour que les entreprises puissent s’organiser et ouvrir rapidement par la suite. Il sera évidemment actualisé dans le temps, en fonction de l’évolution de la situation.

Pour aider à l’implantation et à l’adaptation des mesures sanitaires dans les entreprises, des formations et du coaching seront offerts aux entreprises pour les soutenir. Nous vous tiendrons informés de la suite.


Consulter les autres articles de la catégorie À la une!