Quelle magnifique idée d’accueillir les gourmands même l’hiver en offrant, en plus de vos produits, un accès à vos champs et sentiers enneigés!


J’aime répéter que l’agrotourisme, ce n’est pas l’apanage des mois d’été. Vous êtes plusieurs à ouvrir vos boutiques pour offrir fromages, boissons, viandes, petits pots et autres gourmandises même l’hiver. En cette saison où les gens sont nombreux à chercher des sentiers où s’oxygéner, que ce soit en raquettes, en bottines ou en ski de fond, quelle superbe idée de proposer un arrêt « combo » pour faire le plein d’oxygène et de produits gourmands!

Les formules d’accueil en mode plein air hivernal sont nombreuses. Cela peut être un sentier qui permet non seulement de voir les animaux, mais aussi d’enrichir sa culture agroalimentaire, comme à La Terre des Bisons de Rawdon, dans Lanaudière. Le sentier est jalonné de panonceaux de questions quiz, auxquelles les réponses sont fournies quelques mètres plus loin au panneau suivant.

D’autres sentiers offrent des paysages spectaculaires, côté champ comme côté montagne. Par exemple, en Montérégie, le sentier de la Cidrerie Michel Jodoin permet de grimper sur le mont Rougemont jusqu’à un belvédère d’où la vue est à couper le souffle. Dans Bellechasse, c’est un panorama sur le Massif du Sud que permet d’admirer le sentier de la Fromagère chez Cassis et Mélisse : 2,4 km en forêt qui s’ouvre sur les pâturages. Non loin, toujours dans Bellechasse, Le Ricaneux donne accès, sur réservation, à un parcours de 1,4 km qui fait le tour des champs, avec des panneaux d’information présentant les cultures traversées.

Les balades hivernales dans les vergers offrent de magnifiques décors pour s’ouvrir l’appétit en plein air. Il est possible d’enfiler bottines et raquettes notamment au Domaine Lafrance (Laurentides) et à la Cidrerie Milton (Montérégie). Chez ces derniers, on invite même les amateurs à venir en fat bike!

Les entreprises mentionnées ici ne sont pas les seules à accueillir les gourmands à venir s’oxygéner dans leurs champs et paysages. Si vous offrez une telle possibilité de plein air hivernal qui pourrait amener plus de gens à passer par vos boutiques, diffusez-le sur vos médias sociaux, dans vos infolettres et auprès de vos partenaires. Pour mettre le cap vers vos propositions de « plein air & boutiques fermières », encore faut-il que les gens soient informés sur ce que vous offrez! Et si vous pensiez développer un tel volet prochainement, vous mettrez certainement l’eau à la bouche à bon nombre d’amateurs de plein air gourmand!

>> Consulter les autres articles de la catégorie Bons coups!

©Photo à la Une: Domaine Lafrance

 


julieaube195x219

Chroniqueuse, formatrice, conférencière et auteure, la nutritionniste gourmande Julie Aubé a pour mission de créer du lien entre les mangeurs et les gens passionnés et passionnants qui produisent les aliments. Elle écrit sur son site JulieAube.com et collabore à différents médias, dont le blogue de Terroir et Saveurs depuis 6 ans. En 2016, elle publie le livre Prenez le champ! et depuis 2017, elle orchestre les Événements Prenez le champ!. De par son expérience sur le terrain, elle est témoin de plusieurs bons coups et vous les partage.