La Floride abrite 47 000 exploitations agricoles couvrant environ 10 millions d’acres de terres. Son climat favorable permet la production d’une gamme diversifiée de plus de 300 cultures. Malgré un impact économique de plusieurs milliards de dollars, de nombreuses PME doivent chercher des revenus alternatifs pour rester en activité. Certaines se tournent vers l’agrotourisme. En 2017, l’État comptait 121 opérations d’autocueillette, 172 marchés de producteurs, 19 fermes d’arbres de Noël, 41 festivals de fruits de mer et 38 établissements vinicoles et distilleries classés comme entreprises agrotouristiques, selon le ministère de l’Agriculture et des Services aux consommateurs.

Le plan d’action s’appuie sur les ressources disponibles, la sensibilisation des Floridiens à l’agrotourisme, l’étalonnage d’autres États et l’examen des forces, faiblesses, opportunités et menaces de l’industrie agritouristique floridienne. À partir de cette analyse, les auteurs ont identifié des publics cibles, des objectifs et des tactiques pour favoriser la croissance des exploitations.

1. Publics cibles

Trois principaux publics ont été identifiés, soit :

  • Les organisations qui soutiennent l’industrie, fournissent des ressources aux exploitants et attirent les visiteurs ;
  • Les 67 bureaux d’experts de l’agriculture. Ces spécialistes constituent un canal d’information et d’éducation entre les organismes contribuant à l’agrotourisme et les entreprises ;
  • Les producteurs ;
  • Les résidents et les visiteurs (public secondaire).

2. Objectifs

Des objectifs à court, moyen et long termes ont été définis :

  • Objectifs à court terme (1 an)
    • Identification des experts qui souhaitent soutenir les exploitants agrotouristiques ;
    • Définition des rôles des organisations qui encouragent l’agrotourisme en Floride.
  • Objectifs à moyen terme (5 ans)
  • Former tous les exploitants de l’État et augmenter leur nombre de 10 % ;
  • Créer une marque promotionnelle.
  • Objectifs à long terme (7 ans)
    • Les résidents et les visiteurs connaissent l’offre et participent aux activités proposées par les entreprises agrotouristiques.

3. Moyens

Pour atteindre ces objectifs, plusieurs approches ont été définies, entre autres :

  • Rencontrer des acteurs clés des organisations soutenant l’agrotourisme afin d’établir les rôles et de déterminer les possibilités de collaboration pour propulser l’industrie vers l’avant. Faire connaître ces rôles aux exploitants agrotouristiques est primordial ;
  • Former les entrepreneurs. Le plan recommande que ce soit la tâche des experts et des spécialistes de l’agriculture.
  • Inciter à utiliser les nombreuses ressources disponibles sur l’agrotourisme, du marketing à la planification d’entreprise, à l’usage des médias sociaux, etc.
  • Créer une marque et réaliser un plan de marketing pour l’agrotourisme qui établirait un message clé, des moyens de communication, des stratégies de médias sociaux et de relations avec les médias ainsi que les meilleures pratiques de gestion pour les exploitations agrotouristiques.

 

Source : Rumble, J. N., Stofer, K., & Ruth, T. K. (2018). Statewide plan for agritourism, Gainesville, FL, University of Florida/IFAS Center for Public Issues Education.
Photo : Brienne Hong

 

Consulter les autres articles de la catégorie Dans la mire du Réseau de veille


 

logo_rvt_fr

Le Réseau de veille en tourisme est un organisme spécialisé dans la veille stratégique en tourisme. Il a été créé par la Chaire de tourisme Transat de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal, le 30 janvier 2004, grâce au soutien financier de Développement économique Canada et du ministère du Tourisme du Québec. Sa mission est de repérer, collecter, analyser et diffuser de l’information à valeur ajoutée afin de soutenir la compétitivité de l’industrie touristique québécoise et de favoriser une meilleure vision prospective chez ses dirigeants.

 

pca_compact_couleurs

Cet article vous est offert grâce au soutien du Partenariat canadien pour l’agriculture.