1. Alimentation responsable, la tendance 2022 en restauration

Après une forte demande et une grande popularité des plats réconfortants au plus fort de la pandémie, les consommateurs recommencent à s’intéresser davantage aux options plus saines. C’est l’un des constats de la plus récente enquête effectuée par la National Restaurant Association auprès de plus de 350 chefs professionnels de la Fédération culinaire américaine. Le rapport What’s Hot 2022 présente un aperçu des sujets, des tendances et des produits qui devraient influencer le secteur de la restauration au cours de l’année à venir. Bien que les aliments censés renforcer le système immunitaire et les protéines végétales figurent parmi les dix principales tendances pour 2022, c’est d’abord et avant tout les initiatives durables qui occupent une grande part des réponses obtenues (86%). Plus précisément, l’écoresponsabilité continuera d’influencer les menus et la façon dont les restaurateurs prendront leurs décisions, allant des emballages réutilisables et recyclables aux options zéro déchet.

Source : GREEN LODGING NEWS

2. L’agriculture urbaine en réponse aux changements climatiques

Les impacts des changements climatiques sont de plus en plus visibles et incitent à la responsabilisation des entreprises. Le centre des congrès Javits Center, à New-York, emboîte le pas à cette approche. Les plus récents agrandissements ont permis le développement d’un projet d’agriculture urbaine sur le toit du bâtiment, comprenant une ferme, un verger, une serre ainsi qu’une terrasse pouvant accueillir jusqu’à 1 500 personnes. La ferme est gérée par la société Brooklyn Grange qui travaille avec Cultivated, le service d’alimentation et de boissons du Javits Center, pour produire 40 cultures différentes qui seront intégrées aux repas servis aux clients du centre des congrès. En plus de réduire les déchets alimentaires et les coûts de transport, la ferme sera irriguée avec de l’eau de pluie provenant d’une citerne souterraine. Cette toiture verte contribuera à réduire les températures de surface au-dessus et en dessous du toit, dans un objectif de lutter contre les effets potentiels des îlots de chaleur qui affectent les villes. Enfin, le projet prévoit l’ajout de plus de 3 000 panneaux solaires, soit la plus grande ferme solaire sur toit de Manhattan. En plus d’accueillir les voyageurs d’affaires, la terrasse extérieure représente aussi un potentiel attractif pour les touristes d’agrément.

Source : PCMA

3. L’éco-œnotourisme, une tendance qui souligne l’excellence d’un terroir

En France, l’éco-œnotourisme constitue une nouvelle offre agrotouristique. Par exemple, plusieurs vignerons effectuent un retour aux pratiques ancestrales, plus respectueuses des valeurs environnementales, et font connaître ce nouvel engagement à leurs visiteurs. D’autres adhèrent à certaines certifications ou se lancent dans la production de vins « S.A.I.N.S. » (sans aucun intrant ni sulfite). Des vignerons misent même sur la construction de bâtiments bioclimatiques qui représentent une plus-value culturelle et touristique susceptible d’attirer des visiteurs intéressés par cette approche durable.

Source : Revue Espaces

 

©Photo à la Une: Pexels

Consulter les autres articles de la catégorie Dans la mire du Réseau de veille


 

logo_rvt_fr

Le Réseau de veille en tourisme est un organisme spécialisé dans la veille stratégique en tourisme. Il a été créé par la Chaire de tourisme Transat de l’École des sciences de la gestion de l’Université du Québec à Montréal, le 30 janvier 2004, grâce au soutien financier de Développement économique Canada et du ministère du Tourisme du Québec. Sa mission est de repérer, collecter, analyser et diffuser de l’information à valeur ajoutée afin de soutenir la compétitivité de l’industrie touristique québécoise et de favoriser une meilleure vision prospective chez ses dirigeants.    

                 

 

pca_compact_couleurs

Cet article vous est offert grâce au soutien du Partenariat canadien pour l’agriculture.