Lors de la dernière édition du bulletin Agrotourisme et tourisme gourmand, nous vous invitions à participer à l’Enquête sur les besoins en gestion de main-d’œuvre dans le secteur de l’agrotourisme et du tourisme gourmand. Ce sont 145 entreprises qui nous ont donc fait part leur situation. En voici quelques faits saillants:

  1. Pour la grande majorité des entreprises (88%), combler tous les postes au cours des 12 derniers mois a représenté un défi : 21% des entreprises ayant participé à l’enquête n’ont pas réussi à les combler tous au cours de la dernière année. D’ailleurs, 76% considèrent que le recrutement du personnel est une tâche difficile.
  2. Les postes vacants étaient majoritairement en lien avec les cuisines (41%), le service à la clientèle (39%) ainsi que la production et transformation (38%). Il s’agissait majoritairement de postes dont le travail était effectué à temps partiel (64%) et la fin de semaine (43%).
  3. Les entreprises ayant participé à l’enquête ont identifié plusieurs facteurs qui rendent difficile le recrutement des travailleurs, soit les salaires et avantages sociaux insuffisants par rapport à d’autres secteurs (48 %), la nature saisonnière du travail (56%) et l’horaire de travail (41%). À noter: 61% des entreprises participantes mènent leurs activités de manière saisonnière.
  4. Les postes vacants ont eu d’importants impacts sur les opérations des entreprises. Les conséquences de cette difficulté se sont généralement traduites par un surmenage du personnel (63%), mais également par la réduction de la qualité du service à la clientèle (36%) ou de la remise à plus tard de projets de croissance (33%).

Les résultats de l’enquête démontrent qu’il existe une réelle problématique au sein de l’industrie de l’agrotourisme et du tourisme gourmand. De ce fait, des rencontres ont déjà été entamées avec des intervenants afin que des mesures et des outils soient mis en place pour soutenir les entreprises. La ministre du Tourisme, Mme Caroline Proulx, a également été sensibilisée à la situation. Lors d’une rencontre en février dernier, elle s’est dite très préoccupée par le dossier de la pénurie de main d’œuvre dans l’industrie touristique. Le dossier de la main d’œuvre sera d’ailleurs abordé lors d’une prochaine édition du bulletin Agrotourisme et tourisme gourmand.

Pour voir les réponses à toutes les questions de l’enquête sur les besoins en gestion de main-d’œuvre dans le secteur de l’agrotourisme et du tourisme gourmand, consultez les résultats  ou retrouvez-les dans la section Études, du Coffre à outils, sur la plateforme Agrotourisme et tourisme gourmand.

 

Consulter les autres articles de la catégorie À la une!