Un contact direct avec les producteurs

Deux exemples qui expliquent bien ce qu’est le contact direct avec les producteurs.

Des passeports régionaux pour relancer le tourisme local

La Culinary Tourism Alliance a mis au point la campagne Great Taste of Ontario, un programme provincial de relance touristique prenant la forme d’un ensemble de passeports régionaux. Ces derniers visent à encourager les Ontariens à redécouvrir leur territoire et sa gastronomie, tout en soutenant les commerces locaux.

L’offre comprend 90 destinations à travers la province, c’est-à-dire 1000 entreprises. Pour chacune des régions, le site Web présente des histoires ayant pour but d’inspirer les usagers et de les inciter à télécharger un des passeports disponibles gratuitement. Chacun met de l’avant 15 établissements en lien avec le tourisme culinaire : restaurants, fermes, producteurs locaux, etc. Une fois les 15 lieux explorés, le visiteur reçoit des récompenses provenant d’entreprises du coin et est amené à parcourir une autre région. Il peut aussi choisir de donner à des organismes qui luttent pour l’accès à la nourriture. Great Taste of Ontario vise à encourager le tourisme et les producteurs locaux, la redécouverte de la province pendant la pandémie et assure la qualité des denrées et des mesures sanitaires par le biais de certifications.

GTO

Source : Ontario Culinary

Le crowdfarming: l’agriculture partagée

Depuis le début de la pandémie, de plus en plus de consommateurs démontrent un intérêt pour les circuits de distribution locale. Dans la mouvance du crowdfunding, la plateforme Crowdfarming.com propose au client de choisir le ou les producteurs que l’on souhaite soutenir.

Que ces derniers soient à proximité ou à l’autre bout du monde, les utilisateurs s’en rapprochent et les aident financièrement. Le principe est simple : adoptez un arbre, une chèvre ou un lopin de terre, le producteur en prend soin, vous livre ensuite son rendement, et se rémunère par la même occasion. À l’origine développée en Espagne, la plateforme Crowdfarming.com est aussi disponible pour les agriculteurs en Allemagne, aux Philippines, en Autriche, en France, et en Italie.

Comment-ca-marche_ex.2

Source : CrowdFarming

Les objectifs d’une telle initiative sont nombreux.

Pour le consommateur :

  • Être assuré de consommer des produits frais dont il connait la provenance et le mode de culture ;
  • Avoir la satisfaction de posséder un arbre, une ruche ou une terre ;
  • Avoir la possibilité de rendre visite à l’agriculteur ;
  • Créer un impact social et environnemental positif.

Pour l’agriculteur :

  • Être mieux rémunéré en limitant les intermédiaires avec des prix qu’il a fixés ;
  • S’assurer de cultiver de façon responsable et éthique, en limitant grandement les pertes ;
  • Permettre un lien plus transparent et direct avec le consommateur.

Source : Ville Intelligente

 

©Photo à la Une: Great Taste of Ontario

 

Consulter les autres articles de la catégorie Dans la mire du Réseau de veille


2021-01-27T13:56:58-05:00